Collonges-la-Rouge, un village de Corrèze labellisé aux plus beaux villages de France
Photo par Axel Belujon

Lieux Mémorables | Publié le 20/04/2021

Collonges-la-Rouge, un village de Corrèze labellisé aux plus beaux villages de France

Écrit par Julie Bré

Pour bien préparer vos visites du patrimoine, vous aimeriez connaître quels sont les plus beaux villages de France ? À une vingtaine de kilomètres au Sud-Est de Brive-la-Gaillarde, le magnifique village de Collonges-la-Rouge a été classé dans le Label officiel des Plus Beaux Villages de France, un patrimoine historique à absolument visiter !

 

Le village de Corrèze mythique au patrimoine historique presque entièrement préservé

 

En l’An 782, le Comte Roger de Limoges fait un don généreux aux moines de l’abbaye de Charroux. Ces derniers érigent donc un prieuré qui finira par faire partie du vicomté de Turenne cent ans plus tard. Artisans, population rurale et commerçants s’installent petit à petit autour des bâtisses des moines. Le bourg sera une étape essentielle du chemin de pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle ! 

 

Photo par Axel

 

Des bâtisses rouges emblématiques qui lui offrent une place dans les plus beaux villages de France

 

On pourrait croire que les strates de sol sous Collonges ont la même teinte écarlate que les maisons, mais il n’en est rien. Le sol du bourg, lui, est en calcaire clair ! En effet, le très curieux grès rouge a été importé du Puy de Valège culminant non loin à 450m. Il faut croire que les premiers bâtisseurs voulaient rendre leur ville prestigieuse et inoubliable.

 

Une palette de couleurs et des détails qui ajoutent au charme historique du village

 

Les façades du bourg sont ornées de nombreux décors. On peut admirer les linteaux de porte gothiques, les encadrements de fenêtres avec moulures et nervures sculptées, ou encore la coquille St-Jacques en pierre sur le Castel de Maussac qui rappelle Compostelle. Au coin des ruelles, des créatures fantastiques nous saluent malicieusement, comme la fameuse Sirène ou la tête d’homme près de la porte principale de l’église. Il y a aussi des armoiries tenues par des anges.

 

Photo par Axel

 

Les toits gris en lauze, traditionnelle du Sud-Ouest, sont accompagnés de belles ardoises bleutées qui changent de teinte avec la pluie. Ils sont parfois recouverts de mousse vert pomme duveteuse tandis que des pieds de vignes grimpent le long des façades.

 

À la recherche des 25 mystérieuses tourelles à visiter 

 

La loi du Directoire (Loi du 4 Frimaire An VI) taxait toutes fenêtres, portes et tours qui présenteraient des signes extérieurs ostentatoires de richesse. Les Collongeois rusés ont donc tronqué les tours en les transformant par exemple en escalier « à vis » comme pour la maison de la Sirène ou dans celle de la Mairie. On peut voir par-là un mur arrondi étonnant, par-ci des indices d’une tour escamotée.  Moins d’une trentaine de tour, et seulement dix-sept ont survécu (voir Cadastre de 1832) ! 

A quoi pouvait bien ressembler la ville à l’époque de son apogée ?

 

 

En équilibre sur une faille géologique

 

Ce brun-rouge-ocre rappelle la rouille. En effet, c’est l’oxydation des ions du fer qui donne cette couleur au grès ! 

La plaque géologique du jurassique des Causses du Quercy est venue impacter la plaque continentale plus ancienne du massif central. Cette rencontre gigantesque a donné naissance à la très célèbre faille de Meyssac. Des petits cadeaux surgissent parfois en surface comme les fossiles de Walchia ou les remontées prodigieuses de fossiles marins.

Pour les plus intrépides, vous pouvez randonner le long de la faille sur 10 kilomètres en suivant le circuit explicatif avec plusieurs stations en en profitant pour passer par Noailhac, Collonges et Meyssac.  

 

 

Un patrimoine naturel typique de la Corrèze qu’il faut maintenir préservé

 

Au détour d’une petite falaise de grès sur laquelle s'accrochent des chênes nains biscornus, vous pourrez découvrir avec enchantement de petits ruisseaux chantants. En remontant le long de l’eau dans les taillis de châtaigniers roux l’automne, vous arriverez finalement en surplomb de bourg sur un point de vue magnifique.

Vous apercevrez des vignobles, des landes garnies de bruyères et de genêts jaunes se balançant au gré du vent.  Les terres labourées ont à leurs lisières des murets de pierres sèches et des arbres remarquables où dort la chouette Chevêche.

Dans le Plan Local d’Urbanisme du Midi Corrézien, on apprend que des zones naturelles sont classées en type ZNIEFF (Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique floristique et faunistique). Les inventaires naturels ont été effectués de la vallée de la Vianne jusqu’à la « chaise au diable ». Aucun aménagement en projet ne devra dégrader ou altérer le paysage et les milieux naturels. Seront aussi strictement surveillés les rejets d’usine ou activités de drainage.


Commentaires

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

1 commentaire

il y a 4 mois

Collonges est un village magnifique ! Merci Julie pour cet article très passionnant !

Partager l'article